De l’art de ne pas écailler son vernis


Certaines filles ont l’art de toujours afficher une manucure impeccable. Pas de cuticules à l’horizon. Pas une once de vernis à côté. Un ongle lisse, brillant, incassable.

D’autres en revanche, ne possèdent pas cette chance et lorsque l’on se met à parler beauté des mains, préférèrent les cacher dans leur poche plutôt que de les afficher au grand jour. Stoppons dès maintenant les années d’humiliation de nos menottes, grâce à quelques conseils pour ne pas écailler son vernis !

vernis a ongle

La base : soigner ses ongles

La pose d’un vernis sur des ongles impeccables sera toujours plus efficace que lorsqu’ils sont : crochus/dédoublés/mous/les trois à la fois.

Comme toutes les parties du corps, les ongles peuvent être carencés. Les poses de vernis à répétition, les expositions au soleil sans protection ou même l’hygiène de vie influencent leur santé et leur éclat.

Si votre ongle a un petit problème, mettre du vernis ne vous posera pas de soucis. La durée de son bon état en revanche, sera fortement réduite. Surtout si votre ongle est dédoublé, votre makeup tiendra beaucoup moins bien. De même, si un petit morceau de votre ongle a la soudaine envie de s’éclipser, il emportera avec lui une couche de vernis. Résultat, votre manucure aura l’air tout élimée. Pas joli joli tout ça !

La solution est donc d’en prendre bien soin. Limez-les soigneusement avant chaque application et n’hésitez pas à leur faire un soin à l’huile d’amande douce assez fréquemment pour les nourrir.

 soin ongles

Etape 2 : prévoir du temps pour sa manucure

La rapidité, le stress et l’empressement sont les meilleurs amis d’une manucure complètement ratée. Même si désormais, les grandes enseignes de cosmétiques créent des vernis au séchage de plus en plus rapide, rien ne sert de vouloir aller plus vite que la musique : on n’y gagne que des taches de vernis sur nos doigts, une couche non-homogène et des petites bulles d’aire s’installant sur l’ongle.

Et que dire de la reprise d’une activité normale (où l’on a donc besoin de ses deux mains) alors que le vernis n’est pas sec ? Une petite anicroche par ci, une rayure par là… Hop ! voici carrément un trou au milieu de l’ongle. Ravissant !

L’idéal est donc d’effectuer sa manucure lorsque l’on a un peu de temps devant soi. Pour se forcer à rester calme suffisamment longtemps, nous vous conseillons de le faire bien tranquillement devant l’épisode d’une bonne série.

manucure parfaite

Etape 3 : l’ongle n’a pas peur des couches !

Le secret d’une manucure réussie est de superposer plusieurs couches.

La première consiste en l’application d’une base sur votre ongle. Elle est indispensable pour le protéger du vernis, beaucoup trop agressif posé à même sur lui. Les bases sont aussi essentielles pour éviter les jaunissements ou les dédoublements. Certaines ont également des vertus permettant de nourrir les ongles ou de les renforcer. A vous de choisir les propriétés qui vous plaisent !

N’oubliez pas que la couleur du vernis sera amenée à varier selon le nombre de couches que vous apposerez. Parfois, une seule suffit. D’autres, où vous utiliserez un vernis à tendance transparente, trois seront nécessaires.

La plupart du temps, deux couches suffisent, la seconde permettant d’uniformiser le tout. Chaque couche doit être appliquée une fois que la précédente est relativement sèche, sans quoi le pinceau a vite fait de faire des pâtés.

Pour terminer, on utilise un top coat, sorte de vernis transparent qui apportera de la brillance, de l’éclat, mais surtout une excellente protection à votre manucure.

top coat

Éviter les pièges : dernière étape d’une belle manucure

Il est évident que l’on ne va pas s’arrêter de vivre juste pour préserver notre manucure. Seulement parfois, lorsque l’on se rend à une soirée ou à un rendez-vous important, il est bon de savoir que certaines situations sont extrèmement périlleuses et risquent d’écailler notre vernis.

Parmi elles : fermer une valise, chercher quelques chose au fond de son portefeuille, décoincer n’importe quelle objet de l’endroit où il est bloqué, farfouiller au fin fond de son sac à mains, planter un clou ou toute autre activité de bricolage, essayer de faire avaler du vermifuge à son chat…et plus généralement tout ce qui a trait de près ou de loin à une activité ménagère.

A bonne entendeuse !